ASSURISSIMO - Votre cabinet de courtage en assurances | 01 40 86 60 30
Blog
Déc 03
Agriculteur, pourquoi vous devriez souscrire un contrat d’assurance récolte ?

Agriculteurs, pourquoi vous devriez souscrire un contrat d’assurance récolte ?

Les acteurs de l’agriculture doivent faire face à de nombreux risques au quotidien : tempêtes, épidémies, pollution… Pour se prémunir de potentielles pertes financières importantes, des solutions existent. Parmi elles, l’assurance récolte. Agriculteurs, pourquoi vous devriez souscrire un contrat d’assurance récolte ? On fait le point. 

Une assurance récolte, pourquoi faire ?

Avec les changements climatiques, les agriculteurs sont de plus en plus confrontés à des aléas climatiques importants. Tempêtes, sécheresses, inondations, manque de soleil, gels, incendies… ces événements -parfois inattendus- ne sont pas sans conséquences. Ils peuvent mettre sérieusement en péril les exploitations et récoltes. De quoi sévèrement impacter votre activité.   
Face à ces risques, des aides et dispositifs ont été mis en place. Parmi eux, l’assurance multirisques climatique des récoltes, plus connue sous le nom d’”assurance récolte”.

Si cette assurance n’est pas obligatoire, elle est cependant fortement recommandée. Selon le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, près de 31,4 % des surfaces agricoles totales (hors prairies) ont été couvertes par ce type de contrat en 2020.   

Les différents types d’assurances récolte

Toutes les assurances récolte ne se ressemblent pas. Cette dernière dispose de plusieurs niveaux de garanties. Le premier est le “contrat socle”, qui couvre les coûts nécessaires pour la production de la culture impactée. Sa visée est de permettre à son souscripteur de relancer son cycle de production.  

Le second niveau dépend du chiffre d’affaires de l’agriculteur, qui peut souscrire des options complémentaires. Elle permet de diminuer le montant de sa franchise et d’adapter sa couverture à ses risques. Enfin, le troisième niveau permet de souscrire davantage de garanties en option.  

Dans tous les cas, il est nécessaire d’adapter son assurance récolte aux caractéristiques de son exploitation, ses cultures ainsi que de sa localisation grâce aux garanties optionnelles adéquates.  

Notez qu’il existe deux types de contrats subventionnables : 

  • Le contrat par groupe de cultures ; 

L’indemnisation est ici versée par la compagnie d’assurance pour chaque nature de récolte assurée si la perte de production est supérieure au seuil de déclenchement pour cette nature de récolte. 

  • Le contrat à l’exploitation.  

Moins coûteux, ce contrat prévoit une indemnisation si le total des pertes sur les natures de récolte assurées est supérieur au seuil de déclenchement.   

Enfin, sachez qu’il est aujourd’hui possible de demander une aide à l’assurance récolte.  

L’assurance récolte, une assurance en voie de réformation

Risques climatiques, sanitaires et environnementaux… Car les catastrophes climatiques et risques se multiplient au fil des décennies, l’assurance récolte devrait bientôt être réformée. C’est du moins ce qu’a laissé entendre le Président Emmanuel Macron qui, en mai 2021, déclarait vouloir “complètement repenser le modèle d’assurance et bâtir un nouveau régime” pour une “souveraineté agricole”.  

Circuits courts, viticulture, grandes cultures, arboriculture… Aucune exploitation, culture ou parcelle ne se ressemble. Choisissez avec soin le contrat qui vous protégera le plus efficacement des éventuelles pertes de rendement. Pour être au fait des dernières actualités et choisir LA bonne assurance récolte, agriculteurs, nous vous conseillons donc de vous rapprocher de courtiers en assurance tels que les experts d’Assurissimo.  

À lire aussi  

Quelle assurance pour les services liés à la dépendance des seniors ?  

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.