ASSURISSIMO - Votre cabinet de courtage en assurances | 01 40 86 60 30
Blog
Août 16
assurance jetski

Les sports à risques, ça s’assure !

Faire du sport est bon pour la santé et les français y consacrent une partie de leur temps libre. Ainsi 58 % déclarent pratiquer une activité sportive au moins une fois par semaine et la plupart associe sport au bien être et à la santé. Néanmoins, les différentes pratiques sportives ne sont pas sans risques et certaines activités vont demander une couverture supplémentaire liée à leur supposée dangerosité. Par simple mégarde ou sous l’effet de la fatigue, un sportif, même expérimenté, peut malencontreusement se blesser ou porter préjudice à un tiers lors d’un match ou de la pratique de son activité sportive. Pour savoir comment assurer les sports à risque, c’est avec notre expert !

Vérifier son contrat multirisque

Pratiquer un sport via un club ou avoir une licence sportive offre une assurance couvrant votre responsabilité pour les dommages que vous pouvez occasionner à des tiers. Cependant, vos accidents corporels et votre décès ne sont pas systématiquement couverts. Les clubs sportifs ont l’obligation de vous informer de l’intérêt de souscrire un contrat d’assurance complémentaire. En dehors de ce cadre, la garantie responsabilité civile de votre contrat multirisque habitation fera office de couverture mais tous les sports ne sont pas couverts. Il vous font donc vérifier si votre sport est inclus sur la liste de votre contrat et bien identifier sa pratique. Un exemple, une course à pied comme un jogging sera couvert mais un « trail run » dans la montagne sera peut-être exclu de votre garantie.

Quelque soit le sport et son lieu de pratique, n’hésitez pas à vérifier votre contrat multirisque auprès de votre assureur et de vous adresser aux professionnels de ce sport qui pourront vous indiquer les couvertures supplémentaires à prendre comme la carte neige au ski.

Souscrivez une assurance supplémentaire pour les sports à risques 

Dans les sports à risques se mélangent pratiques traditionnelles et nouvelles, sports collectifs et individuels en loisirs et en compétition.  Le facteur déterminant pour les assureurs est la dangerosité du sport en terme de blessure. Ainsi, un sport populaire comme le rugby a vu sa police d’assurance évoluer ces dernières années pour prendre en compte le risque de plus en plus grand des commotions cérébrales et de blessures graves. Les sports jugées à risque sont appelés aussi les sports à sensation comme les sports mécaniques,  les sports de combat ou de lutte, mais aussi l’équitation, les sports aquatiques ou la pratique d’activité en montagne ou sur route.

Vérifiez bien votre contrat d’assurance pour les exclusions, et dès que vous débutez ce sport à sensation, déclarez-le à votre assureur sous peine qu’un sinistre ne soit pas pris en compte. Ce dernier pourra aussi vous proposer un avenant pour couvrir les risques spécifiques liées à cette pratique. Si le sport n’est pas couvert, alors il est important de souscrire une assurance complémentaire comme une Garantie des Accidents de la Vie pour couvrir ses propres blessures corporelles ou une assurance couvrant l’activité spécifique comme la plongée sous-marine.

En résumé, pour une pratique saine, avec le minimum de danger et le maximum d’adrénaline, soyez bien couvert, connaissez vos limites et pratiquez votre sport encadré par des professionnels.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *