ASSURISSIMO - Votre cabinet de courtage en assurances | 01 40 86 60 30
Blog
Nov 13
Senior à la maison accident de la vie

CONFINEMENT l Comment fonctionne la garantie accidents de la vie ?

En cette période de confinement, les accidents domestiques augmentent considérablement. Les foyers font face à une augmentation des accidents du quotidien : chute, casse, blessure… La vie à la maison n’est pas de tout repos ! Comment fonctionne la garantie accidents de la vie (GAV) ? Quels sont les contrats proposés par les assurances ? On fait le point.

La garantie accidents de la vie, késaco ?

La garantie accidents de la vie sert à protéger l’assuré (et sa famille, enfant, époux(se), partenaire de PACS ou concubin) des conséquences des accidents de la vie quotidienne. Ainsi, l’assureur indemnise l’assuré qui est victime d’un accident dans deux cas. Premier cas : si le responsable n’est pas identifié, ou deuxième cas : si l’assuré est lui-même responsable de l’accident. Attention, les contrats de GAV peuvent déjà être couverts par d’autres assurances souscrites. Par exemple avec celle de la complémentaire santé, des produits bancaires ou bien de la sécurité sociale.

Garantie accident de la vie : quels accidents corporels sont couverts ?

  • Brûlures, chutes, intoxications
  • Accidents survenus dans le cadre de loisirs et sportifs
  • Les catastrophes naturelles (tempêtes, avalanches, tremblements de terre) ou les catastrophes technologiques (effondrement d’un magasin par exemple)
  • Les agressions ou les attentas

Attention : la garantie accident de la vie ne couvre pas les accidents corporels liés aux accidents de la route ni les accidents liés au travail. Bon à savoir également, les assurés peuvent mettre en place des clauses d’exclusion. Par exemple, pour des risques qui ne les concernent pas, comme des sports par exemple.

Quels sont les préjudices indemnisés… et combien ? 

L’indemnisation de l’assurance souscrite permet de réparer le préjudice physique. Ce dernier doit notamment avoir des répercussions sur la vie professionnelle, personnelle, matérielle et familiale. Ainsi, le contrat classique en la matière prévoit une indemnisation des victimes ayant subi une incapacité permanente de minimum 30 %. Une fois l’accident déclaré à l’assureur, ce dernier  doit proposer une offre d’indemnisation au plus tard dans les 5 mois qui suivent l’accident. Et le montant de l’indemnisation est versé au plus tard un mois après l’accord de la victime ou du bénéficiaire.

D’autre part, l’indemnisation est plafonnée par la compagnie d’assurance et ne peut dépasser un certain seuil. N’hésitez pas à en parler à votre courtier en assurance !

A lire également:

Les avantages d’une assurance décès

Découvrez la campagne de la Fédération Française de l’Assurance pour lutter contre les accidents de la vie :

 

 

 

 

 

 

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *