ASSURISSIMO - Votre cabinet de courtage en assurances | 01 40 86 60 30
Blog
Avr 14
Moto sportive assurance et garanties

Moto sportive : quelle assurance et quelles garanties ?

L’achat et l’entretien d’une moto coûte cher. Encore plus s’il s’agit d’une moto sportive. Quelle assurance et quelles garanties pour sa moto sportive ? Assurissimo fait le point.  

Qu’est-ce qu’une moto sportive ?

Très souvent inspirées des modèles de compétition, les motos sportives sont synonymes de vitesse et de performance. On les distingue bien souvent par une selle relativement basse, une position de conduite vers l’avant et des jambes très pliées.    

Il s’agit de motos accessibles aux permis A, c’est-à-dire aux conducteurs détenteurs d’un permis A2 depuis au moins deux ans et ayant passé un stage de formation de 7 heures. 

Les détenteurs de moto sportive vus par les compagnies d’assurance 

Les conducteurs de deux-roues et plus particulièrement de deux-roues sportifs sont considérés par les compagnies d’assurances comme des assurés “à haut risque”. En cause, le taux élevé d’accrochages et d’accidents lourds. C’est ce que l’on appelle, le taux de sinistralité.  

Il s’agit donc d’une population qui, aux yeux des assureurs, peut coûter cher. Certaines compagnies refusent ainsi de prendre en charge les « jeunes » motards possédant une sportive. 

La première année, les motards novices peuvent parfois devoir payer une surprime allant jusqu’à 100 %.

Et il faut aussi savoir que les motos sportives sont les motos les plus volées…

Tout cela fait qu’une assurance moto sportive implique généralement des montants de primes très élevés. 

Quelle assurance et quelles garanties de base pour une moto sportive ?

Le minimum pour tout motard, et peu importe sa cylindrée, est l’assurance au tiers, c’est-à-dire, la Responsabilité Civile. C’est une obligation légale.

S’il s’agit de l’assurance la moins chère, ce n’est pas forcément la plus conseillée. Au vu du taux de sinistralité élevé des motos sportives, il peut être judicieux de s’offrir quelques garanties en plus en fonction de sa conduite, son modèle et ses habitudes…   

Les garanties intermédiaires et supplémentaires 

Il est tout à fait possible d’assurer les accessoires et les matériels indispensables à la conduite de son deux-roues. Casque, gants, gilet airbag, intercom… Ces équipements coûtent chers et peuvent être fragiles. Il est conseillé de les inclure dans son assurance pour parer les pertes, les vols ou les endommagements.    

Les motards peuvent souscrire un contrat d’assurance moto classique tout risque.  

Plus chère, cette assurance couvrira :  

  • Les blessures, y compris celles dont ils sont responsables et pour lesquelles la responsabilité ne peut être déterminée à cause, par exemple, de la météo, d’animaux sauvages, d’une catastrophe naturelle, d’un incendie…  
  • Le dépannage en cas de panne mécanique ou d’accident 
  • Les vols ou tentatives de vol  

Il existe également des protections juridiques qui incluent notamment :   

  • La garantie défense pénale et recours suite à accident  
  • La garantie de protection juridique générale, qui couvre la plupart des litiges
Pourquoi faire appel à un courtier ? 

La plupart des compagnies d’assurances sont réticentes à l’idée d’assurer des motos à fort taux de sinistralité. Et cela peut être pire pour les conducteurs de moins de 21 ans ou les malussés… Recourir à un courtier en assurance vous permettra de trouver la solution la plus sur-mesure et ce, au meilleur tarif.  

 Lire aussi 

Trottinette et skate électriques… Ai-je besoin d’une assurance pour mon NVEI ? 

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *