ASSURISSIMO - Votre cabinet de courtage en assurances | 01 40 86 60 30
Blog
Mai 07
Prêt de véhicule entre particuliers, que vérifier dans son contrat d'assurance ?

Prêt de véhicule entre particuliers, que vérifier dans son contrat d’assurance ?

Pour une course, une balade, une urgence, un dépannage… Prêter sa voiture à l’un des membres de sa famille ou à un ami est courant. Et cela peut poser quelques questions du point de vue de l’assurance. Prêt de véhicule entre particuliers, que vérifier dans son contrat d’assurance ? Assurissimo fait le point. 

Mon contrat d’assurance m’autorise-t-il à prêter mon véhicule ?

Le prêt de véhicule à une tierce personne n’est pas, en soi, interdit. Cela dépend du contrat d’assurance que vous avez signé.  

Pour que vous puissiez prêter votre véhicule librement, il faut remplir deux conditions. Que le conducteur occasionnel ait un permis valide, et qu’il utilise le véhicule dans les conditions prévues au contrat d’assurance. 

Vous devez donc, avant de prêter votre voiture, vous assurer que votre compagnie accepte le prêt de volant, ce qui n’est pas toujours le cas. Mais encore, assurez-vous des conditions. Notez également que la couverture du conducteur à qui vous avez prêté votre voiture se fait dans les conditions prévues audit contrat. Les conditions de prêts de véhicule diffèrent selon les compagnies d’assurances :  

  • Sans restriction : aucune majoration de franchise ne vous sera appliquée en cas de sinistre ;  
  • Avec majoration de franchise : votre franchise sera plus élevée en cas de sinistre ; 
  • A un tiers, sauf aux conducteurs novices définis dans les conditions générales du contrat ;  
  • Interdiction de prêt de véhicule à un tiers, sauf ascendantsdescendants, membres de la famille ; 

Enfin, certaines compagnies interdisent totalement le prêt de véhicule. On parle de “conduite exclusive”. C’est notamment le cas des contrats concernant les voitures rares ou de collection. Être conducteur exclusif et prêter sa voiture peut mener à une résiliation. Il est donc important de bien connaître le contrat que vous avez souscrit avant d’envisager de prêter votre volant. 

Accident responsable, prêt de volant et assurance

En cas d’accident responsable, la garantie responsabilité civile, comprise dans tous les contrats d’assurance, entre en jeu pour les dommages matériels et physiques.

En général, cette dernière ne prend pas en charge les dommages subis par votre véhicule ainsi que ceux subis par la personne à qui vous l’avez prêté. 

Enfin, en cas d’accident survenu lors du prêt de votre voiture à une personne qui n’est pas autorisée par votre compagnie d’assurance, l’indemnisation peut être limitée. La franchise qui vous sera appliquée peut aussi être majorée.   

Prêts réguliers et assurance auto  

Quel que soit votre contrat d’assurance, le prêt de véhicule ne doit pas être régulier, sur de longues périodes et doit se faire dans un cadre privé. Si vous songez à prêter fréquemment votre véhicule à une tierce personne, vous devriez peut-être songer à l’ajouter en tant que “conducteur secondaire” sur votre contrat. Selon les compagnies et le profil du conducteur, cela n’impliquera pas forcément l’augmentation de votre prime d’assurance.  

A lire aussi  

Moto sportive : quelle assurance et quelles garanties ?  

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *